?

Log in

castor liquide [entries|friends|calendar]
pandemie

[ userinfo | livejournal userinfo ]
[ calendar | livejournal calendar ]

[16 Jul 2010|08:46pm]
 qui utilise encore livejournal? comme à chaque fois que je veux poster tester je ne me souviens plus du pas si précieux "code"... peu importe. pour mon post (j'ai cru comprendre que l'on doit écrire billet?) annuel, je vous propose, chers anonymes, une petite histoire vraie... pas de fiction cette année: les gens n'ont pas d'argent mais mangent comme toujours, à leur faim: mais une certaine crise ébranle notre monde et les gens sont moroses... c'est comme un décoration: poupées russes, un jeu: cubes gigognes, un tube de l'été... même la garden party à l'élysée est annulée! c'est la crise... aucun doute: les teuffeurs les plus riches de france savent faire la fête et s'ils se sont abstenus de montrer médiatiquement que cette année encore, l'argent coulera à flots; d'autres 14 juillets n'en ont pas fait autant.

Scène 3

14 juillet 2010, résidence de l'ambassadeur, pays de l'est, kapital-city.

17h

Entre Castor Liquide accompagné de Castor Fumeux.

Mr l'Ambassadeur de France: (serre la main de l'Ambassadeur d'Espagne) Bonjour Monsieur l'Ambassadeur. Félicitations! Nous avons regardé le match jusqu'au bout... On était à fond pour l'Espagne.

Mme l'Ambassadrice acquiesse d'un mouvement de tête. Le photographe prend une photo.

Mr l'Ambassadeur d'Espagne (en français): Merci, merci.

Mr l'Ambassadeur de France: Mais où est votre épouse et votre petite famille ?

(bla bla)

Castor et Castor serrent la main de Mme l'Ambassadrice qui les dévisage, puis de Mr l'Ambassadeur.

Castor Liquide: Bonjour Monsieur.
omission involontaire de "l'Ambassadeur".

Ahhh. L'Etat français et son big band est-européen qui tente entre deux hymnes de jouer un morceau de James Brown... quelle richesse: petits fours, mais pas trop, c'est la crise. On se croirait à la kermesse: 1 stand nourriture, 1 stand glace, et 4 points de ravitaillement en alcool. Whisky, vin, champagne, bière, cocktail... il y en a pour tout le monde, même les enfants. Après plusieurs heures passées en plein cagnard, même les plus haut gradés de la coopération militaire franco-esteuropéenne ont pris cher pour leurs grades, justement. Passons les ragots véritables mais inintéressants des haut-fonctionnaires partouzeurs... De l'alcool à l'oeil, des ministres, des députés libéraux à qui personne n'adresse la parole, de rigolos agents du MI6... La soirée se termine par un demi de whisky.

Sortent Castor et Castor accompagnés de agent MI6 et jeune journaliste qui vibre.

Scène 4:

substance illégale. la police de l'est demande à castor fumeux d'arrêter de crier-chanter. insulte. vip à l'est. boulot, métro, bar... entre agents, journalistes, ragots, fonctionnaires, on ne sait plus où nous en sommes: que faisons nous ? que créons nous ?

Scène 9 (les autres ayant été oubliées):

TETRAPAK. Entrent fatigue et fille. La brique est restée un peu trop longtemps en dehors du frigo... il y a une odeur bizarre, une couleur qui n'inspire pas confiance et pas d'instruction sur l'emballage. 
2 mécréants| je hurle

babel-csepel-györ [24 Jun 2009|09:27pm]
le chef de la cité de csepel (anciennement dit babel) a décidé que sa ville ferait des économies sur l'éclairage publique et le ramassage des déchets pour aider à payer la construction d'un pont qui devrait être le plus important du fleuve une fois terminé; le maire aime l'incertitude, elle lui évoque de jolies choses
je hurle

[05 May 2009|06:46pm]
?
je hurle

[29 Mar 2009|06:58pm]
no job, no money

home,
making music
learning how to solve a rubik's cube
out,
being a dj
drinking green
and smoking beer
je hurle

[12 Mar 2009|04:38am]
balcon
i was worried.. i feel relaxed nothing changed
one and two.. but none t
merde..
un danube sans bateaux.. 4h42
"biz"
tu sais tout hihi
je hurle

[19 Nov 2008|05:59pm]
[11/19/08 16:16:17 ] Todd says :
i will say this: should there truly be a zombie invasion, i'm gonna look to you for guidance
je hurle

[17 Nov 2008|07:02pm]
fuckoff
je hurle

[13 Nov 2008|06:48pm]
j'ai dit adieu à 3.. j'en ai brisé 2.. puis j'ai bu un verre de bière
maintenant j'en ai 1 + 2 demis...
je vais à new york fin décembre aussi.. d'ici là...
je hurle

[30 Oct 2008|08:17pm]
je ne sais plus où les mettre...
3 mécréants| je hurle

[29 Sep 2008|01:18am]
grand dieu interminable dans sa bonté infinie nous a donné, la bière... puis quelques millénaires ou dizaines de millénaires plus tard... sous les torrents électriques d'une pluie d'automne hongrois... nous a donné... la arany aszok de 1,5 L (et en guise de bonus céleste: au prix de 2 bouteilles/canettes de 0,5)...
j'irai poser une gerbe en ton nom, mon dieu, arany aszok
je hurle

[15 Sep 2008|12:34am]
amis deux ou trois lecteurs maximums, je vais vous raconter une histoire.
tout s'est terminé quand, ce matin vers 9h, rentrant d'avoir peloté une grosse hongroise dans le souterrain d'une station de métro, je suis revenu sur mes pas pour rentrer dans le plus grumeleux des bars.. "ce n'est pas sérieux".. puis je suis rentré
je me suis réveillé en sursaut car j'étouffais, je sentais la crise épiléptique venir, m'enfoncer dans les enfers de mon matelas comme un sable mouvant et moi, aussi animé qu'une enclume qui bad. le danube n'est pas celui que l'on dit... il est tout simplement un vecteur d'air frais et de soleil.. un reste de nature qui se révolte contre les artifices chimiques qui le tourmentent, en disant aux volontés de métal et de plastique qui se promènent: arrêtez, devenez troglodytes, sautez moi dedans et crevez.
tout à commencé alors que je l'insultais.. puis vers 9h elle sentait le traquenard, elle refusait de venir, tout en continuant à se faire attraper les seins en pleine station de métro. un peau d'animal pend à mon mur.. il lui manque la tête mais le pelage, vers le bas est avec évidence capillaire.
la matérialisation de la matérialisation prenait la forme d'un clochard puant se vomissant dessus sur blaha lujza ter oublié de tout le monde, les passant ne le voyant que comme les restes de buissons de la place.. il était une feuille morte sans beaucoup de vert.. SOUDAIN une légion de zombies aux ordres de SATAN sortaient en un flux continu de son anus, envahissant la ville de désirs inassouvis, de tromperies, de mensonges sans le sceau de la mauvaise conscience.. une grande fête où heureux, les gens, faisaient les plus viles actions et riaient comme nous nous représentons d'innocentes petites jouvencelles de 8 ans; le bon, le mauvais éclatèrent comme un orage en plein été: avec des meutes de gens souriant sous la pluie raffraichissante.
je hurle

[02 May 2008|05:09pm]
rattrapé par un texto... "where are you?"... après qu'on m'ait demandé de partir... je pars puis "on" s'en étonne...

des réminiscences d'une époque presque lointaine... un été à la fois joyeux et triste.. sans argent, du vol, beaucoup d'alcool, un peu de vélo et la même musique qui tournait en boucle comme les boissons qui ne variaient pas, berliner, vodka-tonic, stroh... à boire au réveil.. khaled, orishas... un amalgame avec le monde lent comme une larme difficile et dissimulée.. une tentative de dissolution: trouver l'encastrage idéal et oublier (quel cliché!).. dimensions parallèles.. les autres mondes ne sont pas possible.. il n'y a que cette surface pareil à du papier de verre sur laquelle il faut avancer.. et aucune issue en forme de corde ou autres palliatifs au bonheur (ce mythe comme un eldorado qui fait s'enfoncer dans la jungle des Aguirre fervent).. Aguirre ou l'Homme dénudé.. il lui a été donné nombre d'autres noms... mais qui sont ceux qui croient savoir cela? ceux qui raconte cela? les dépressifs suicidaires? au suicide rapide ou lent: c'est à dire aucune volonté de vivre et se tuer piano en toute conscience.. ainsi va la vie, mes amis..

hier, Aguirre votre serviteur, a pleuré une larme timorée dans la rue.. il ne se souvient plus trop pourquoi, seulement qu'un souvenir douloureux est "remonté" (étrange métaphore que celle-ci) après que quelqu'un lui ait dit quelque chose.. Aguirre affaibli, et seul sur son radeau imaginaire, n'est que plus fort et se lance à corps perdu dans sa quête..

imaginez un peu.. Aguirre seul, dans la ville d'or découverte.....
je hurle

[21 Apr 2008|05:06am]
dans la métropole de millions de gens, des milliers sont mourant et meurent
je hurle

[18 Apr 2008|08:11pm]
c'est le moment pour une nouvelle histoire du Kastor Likide...

exilé toujours plus à l'est de l'ouest d'un continent eurasiatique, toujours plus autodestructeur à la recherche de ce quelque chose qui fait sourire ou pleurer les gens, toujours en fuite physique et mentale.. un nouveau récit du Kastor.. celui qui vit dans un monde désabusé.. de façon surprenamment banale..
le Kastor n'a plus d'argent.. pas vraiment de travail.. il a bien déjà volé des vélos et vendu de la drogue.. mais ça n'est pas assez même ne serait-ce que pour payer le loyer de son étique chambre dans un appart à la peinture écaillée, aux carreaux cassés et qui pue les égoûts.. l'aventure sans histoire, l'aventure homogène où rien ne se passe en dehors des cycles d'un jour qui constitue la vie du Kastor. l'oubli de la veille.. les journées qui commencent à 15h... la dépression.. hier ou avant-hier, encore une nouvelle crise.. au milieu d'un monde qui lui est étranger, celui de notables de l'industrie du cinéma à la cérémonie de cloture d'un festival international.. alors que le buffet et le bar sont open, il lui faut s'en aller.. il transpire, a des sueurs froides, puis chaud, puis froid, ne supporte plus tout ce monde, se met à trembler, ne supporte plus tous ces visages radieux, ces robes et ces jupes, et les vieux.. les cartes qui s'échangent.. c'est bien mieux dans le froid dehors, vers blaha ou une vingtaine de clochards ont improvisés un concert.. des relents vertigineux parfois s'emparent de l'être Kastor, un paradigme raté.. une expérience abandonnée aux mondes indigents... la salvation qui même si elle ne reste qu'une image, qu'un rêve.. parfois s'en va..

MAIS QUI A TUE LEIBNIZ?
Meurtre en plusieurs parties, Budapest 2008.

Je rencontre Sila dans le bus de nuit. Il me dit que Leibniz est mort et Momo déporté.
2 mécréants| je hurle

[13 Apr 2008|12:41pm]
J'AI MANGE DU CHIEN BANDE DE ...... !! OUAI DU VRAI IENCH... UNE SOUPE SORTE DE RAGOUT!! ON AURAIT DIT DU MOUTON EN MOINS BON MAIS COOL QUAND MEME
3 mécréants| je hurle

[07 Apr 2008|01:53pm]
adieu civilisation! nous allons faire à trois sans toi sur margitsziget buvant du mousseux russe allongés dans l'herbe des rayban plein les cheveux, sinistres comme l'horloge.. et mutilés..
je hurle

[31 Mar 2008|05:21pm]
hallucinations, electro encéphalogrammes, CAT scan du cerveau.. hémorragies ou épilepsie.. des filles jolies, le printemps..

entre autre...
http://en.wikipedia.org/wiki/Aura_(symptom)
je hurle

[30 Mar 2008|10:28pm]
kutyabol nem lesz szalonna
je hurle

[27 Mar 2008|10:24am]
my life is a movie
8 mécréants| je hurle

[26 Mar 2008|07:29pm]
x
je hurle

navigation
[ viewing | most recent entries ]
[ go | earlier ]